nouchi.com

Switch to desktop Register Login
06 Avr

Lutte contre le coronavirus : Des « binguistes » suspects en fuite à l'intérieur du pays, arrêtés

Le point de la situation relativement à la lutte contre la pandémie du coronavirus, en Côte d’Ivoire, fait le 2 avril 2020, par les autorités sanitaires ivoiriennes, a fait ressortir un fait pour le moins rocambolesque, voire étrange et incroyable. Deux personnes, rentrées de France, à la mi-mars, porteuses de la maladie du coronavirus, ont réussi, curieusement, à se glisser entre les mailles des mesures gouvernementales édictées, pour fuir à l’intérieur du pays.

Profitant certainement de la conjonction de plusieurs facteurs liés à la perméabilité des mesures gouvernementales, elles se sont retrouvées, dans deux villes de l’intérieur du pays. Notamment à Korhogo et à Duékoué, situées respectivement à 603 km et 485 km de la capitale économique, Abidjan. Comment ont-elles pu détourner le système en leur faveur ? Qui sont ces personnes ? Mystère et boule de gomme… Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique qui donne l’information, visiblement pris au dépourvu par cette situation, se trouve dans un embarras total. « C'est le lieu de rappeler le cas des personnes rentrées en Côte d'Ivoire avant l'interdiction des vols qui s'étaient engagées à s'auto-confiner à leur résidence à Abidjan. Toutefois, au cours des vérifications effectuées par le ministère de la Santé et de l'hygiène publique, en coordination avec les préfets et la police, il est apparu que certaines de ces personnes se trouvent aujourd'hui dans des villes de l'intérieur de la Côte d'Ivoire, contrairement à leur engagement. C'est ainsi qu'aujourd'hui, deux (2) d'entre elles, localisées à Korhogo et à Duékoué, ont été retrouvées et acheminées en toute sécurité à Abidjan pour être mises à la disposition des services de santé pour des tests médicaux », explique le ministère. Qui se vante de « disposer de moyens efficaces » pour rechercher et retrouver des personnes qui violeraient les mesures gouvernementales. « Le ministère de la Santé et de l'hygiène publique informe la population qu'il dispose de moyens efficaces de recherche pour localiser toutes les personnes qui ne respecteraient pas les mesures adoptées par le gouvernement, notamment celles relatives à l'auto-confinement et à l'interdiction des déplacements non autorisés entre Abidjan et l’intérieur du pays. Le gouvernement à travers le ministère de la Santé remercie et félicite tous les acteurs du système de santé pour leur dévouement et leur professionnalisme dans la lutte contre cette pandémie », indique encore le texte dont nous avons reçu copie.

A la date du jeudi 2 avril 2020, quatre (04) nouveaux cas d'infection à Covid-19 ont été enregistrés sur 81 échantillons prélevés, portant à cent quatre-vingt-quatorze (194), le nombre total de cas confirmés. Six (6) nouveaux sont guéris, selon le ministère, portant ainsi le nombre total de malades guéris de la maladie à coronavirus à quinze (15) et un (1) décès. La mise en quarantaine discriminatoire faite en faveur de certains Ivoiriens rentrés de France, avait fait éclaté un tollé à Abidjan. Arrivés de France, des passagers avaient été conduits directement à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), réquisitionné par le Conseil national de sécurité (Cns). Cette structure, en accord avec le chef de l’État, Alassane Ouattara, avait pris une série de mesures dont la « suspension pour une période de quinze jours, renouvelable, des voyageurs non Ivoiriens en provenance des pays ayant plus de cent cas confirmés de maladie à coronavirus », dont la Chine, la France, l’Italie, le Royaume-Uni ou les États-Unis et la « mise en quarantaine des cas suspects et des contacts des malades dans les centres réquisitionnés par l’État ». C’est la faillite de la gestion de ce volet qui est aujourd’hui à la base de l’éparpillement, à travers le territoire national, des cas suspects, dont ceux de Duékoué et Korhogo, qui viennent d’être débusqués.

Armand B. DEPEYLA

Source: linfodrome

Nouchi.com © 2000-2013 Weblogy Group Ltd. Tous droits réservés.

Top Desktop version